Camp Century : un futur danger écologique

radioactivité

Camp Century, une ancienne base militaire américaine, ensevelie sous les neiges impardonnables du nord-ouest du Groenland, située à une heure de vol de la base aérienne de Thulé, pourrait se dévoiler comme une catastrophe écologique dans moins de 80 ans, selon le climatologue canadien William Colgan.

L’histoire de Camp Century

À la fin de l’année 1950, sur un site au nord-ouest du Groenland, l’Amérique commence les premières étapes de la construction sous la neige d’une deuxième base militaire : Camp Century.

Ce site servait alors de couverture pour le projet Iceworm. Celui-ci consiste à l’installation de missiles nucléaires intercontinentaux sous la calotte glacière du Groenland. Le projet a été arrêté en 1963, avec la fin de la guerre froide en approche, mais aussi des difficultés techniques rencontrées par les ingénieurs, notamment le mal fonctionnement des missiles sous la neige. La fermeture officielle de la base se date en 1967. À l’époque, les Américains ignoraient encore le danger écologique qu’ils laisseraient à la génération future.

Réchauffement climatique

température

À cause du réchauffement climatique actuel, les déchets toxiques laissés par la cité de Camp Century sont sur le point de refaire surface et pourraient être la cause d’une véritable catastrophe écologique.

William Colgan fut le premier à faire un appel d’alerte sur cette tragédie à venir. Après sa première visite au Camp Century en 2009, lors d’une mission scientifique sur les changements du climat, ainsi que les recherches laissées par Willi Dansgaard sur la découverte des changements climatiques à Camp Century en juillet 1964, le Canadien aurait publié un article dans la revue Géophysical Research, en août 2016. Cet article aura prouvé qu’à cause du dangereux réchauffement climatique actuel, l’accumulation de neige abritant l’ancienne cité militaire pourrait fondre dans moins de 80 ans.

Son but était alors de réveiller le peuple et ainsi son gouvernement pour agir et mettre en pratique l’accord de 2015 à Paris qui consiste à maintenir le haussement de la température moyenne de la Terre en dessous de 2 °C. Depuis, Colgan a été désigné pour garder un œil sur les différentes évolutions climatiques à Camp Century.

Appel à la vigilance

Suite à cette divulgation inquiétante, les autorités se mobilisent et incitent la population à la vigilance. Parmi les précautions que la population, au Groenland principalement, prend avec le plus grand sérieux est de choisir le meilleur compteur geiger qui soit pour vérifier le taux de radiation aux alentours. Cette initiative permet d’éviter beaucoup de problèmes, y compris les effets dévastateurs de la radioactivité sur la santé.

Be the first to comment on "Camp Century : un futur danger écologique"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*